Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 11:24
Source : Le Monde.fr

François Fillon a plaidé, mercredi 4 juillet, sans craindre le paradoxe, pour la disparition à terme de la fonction de premier ministre dans le cadre d'"un vrai régime présidentiel". "La logique des institutions que je souhaite, si on la pousse jusqu'au bout, c'est le vrai régime présidentiel. On a un président de la République qui dirige le gouvernement lui-même mais en face on a une Assemblée beaucoup plus puissante, beaucoup plus forte qui ne peut pas être dissoute par le président de la République", a expliqué le chef du gouvernement lors d'un chat organisé sur le site Internet de Matignon.

Précisant que "la France n'est pas aujourd'hui, me semble-t-il, prête à accepter un système comme celui-là", M. Fillon estime qu'"il faut sans doute d'abord faire un pas vers un régime plus présidentiel, avec un premier ministre qui reste le coordinateur du gouvernement". Puis, "un jour, les esprits ayant évolué, le pays ayant changé, on pourra aller jusqu'à un vrai régime présidentiel et à ce moment-là le premier ministre devient un vice-président".

"MAÎTRE D'ŒUVRE"

Contraint de justifier son rôle face aux critiques de l'opposition qui raille son effacement dans l'ombre de "l'omniprésident" Nicolas Sarkozy et dénonce un déséquilibre de l'exécutif, François Fillon a réaffirmé qu'il agissait en "maître d'œuvre". "Quand il y a des rivalités, quand il y a une sorte de compétition qui s'instaure entre le premier ministre et le président de la République, ça ne peut conduire qu'à des difficultés, des faiblesses, et finalement à une certaine incapacité à conduire les réformes dont la France a besoin", a jugé le premier ministre.

L'Alliance Royale ne saurait être hostile à une telle prise de position : il y a bien aujourd'hui une certaine confusion des attributions du président et du premier ministre, qui disparaitrait si nous avions un roi et un premier ministre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Actualités
commenter cet article

commentaires