Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 20:18
Source : Le Figaro

Nicolas Sarkozy, mardi 13 mai à Vienne.

Nicolas Sarkozy promet un projet de loi «avant l'été», qui obligera les communes à recevoir les enfants quand les enseignants seront en grève.

«Je respecte le droit de grève, une liberté fondamentale garantie par la Constitution. Mais lorsque la grève touche les services publics, et en particulier l'Education nationale, elle crée des difficultés». Dans une brève allocution jeudi en fin d'après-midi, Nicolas Sarkozy a voulu répondre aux enseignants qui faisaient grève.

S'il assure «respecter le droit de grève», le chef de l'Etat explique que les mouvements sociaux dans l'éducation posaient des «difficultés fondamentales» posées aux parents pour faire garder leurs enfants. Il a donc demandé au gouvernement de déposer «avant l'été» un projet de loi pour mettre fin à cette situation.

 

Les grévistes devront se déclarer 48 heures à l'avance

 

Celui-ci instaurera un «droit à l'accueil des enfants» pendant les jours de grève. Son financement sera assuré par l'Etat, mais l'organisation de cet accueil sera à la charge des communes, qui «devront proposer des solutions». Car, insiste Nicolas Sarkozy, si «le droit de grève est un droit garanti par la constitution», «le droit du travail aussi doit être garanti».

Autre mesure annoncée par Nicolas Sarkozy, l'obligation pour les enseignants de se déclarer grévistes 48 heures à l'avance, afin de «permettre d'organiser un accueil des élèves».

Cette annonce généralise donc le principe d'un «service minimum» à l'école, pour l'instant du seul ressort des communes. Pour la journée de jeudi, près de 3.000 communes avaient mis en place un service d'accueil des élèves, sur 22.500 ayant au moins une école. La plupart des municipalités de gauche refusent de mettre en place ce dispositif qu'elles jugent contraire au droit de grève.

La FSU s'insurge : "comment, on laisse entendre que ce sont les grévistes qui désorganisent la vie des citoyens !?"

Oh non, nous ne voudrions pas dire une chose pareille ! La grève n'est pas du tout faite pour déranger ! Déjà que l'on appelle ces journées où le travail s'arrête des "journées d'action !"

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Actualités
commenter cet article

commentaires