Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 09:02
J'ai revu hier sur le blogue Alliance TV un reportage sur la recherche par Yves-Marie Adeline des signatures de maires pour l'élection présidentielle.

Le maire est explicite : il interroge le candidat sur son programme, et s'il n'est pas conquis, c'est à dire s'il ne devient pas partisan, il ne donnera pas sa signature.

Outre le fait que ce n'est pas ce qui lui est demandé (on ne lui demande pas d'adhérer à une cause : son "parrainage" deviendrait alors un vote - et c'est bien ainsi que cela se passe - on lui demande d'évaluer le sérieux de la candidature et des idées du candidat, afin de lui permettre de se présenter aux suffrages des Français), ses arguments sont révélateurs de l'opinion générale des citoyens.

Il dit que, sur le plan de la vie quotidienne des Français, économique, sociale, énergétique, etc..., le programme de l'Alliance Royale est flou.

En effet, notre pays et nos concitoyens ont le nez dans le guidon. Nous ne nous interrogeons pas sur de quoi demain sera fait, mais sur ce qu'aujourd'hui nous mettrons dans notre assiette. Essayez de ne pas rater le virage, avec ça.

La peur - oui, la peur - de l'avenir fait que nous le chassons de nos esprits. Tout va dans ce sens, jusqu'à l'élection du président de la république qui revient tous les 5 ans, et un président qui ne pourra plus faire que deux mandats successifs.

Tout le contraire de la monarchie, qui a fait la France, à travers un régime compliqué qui a su à la fois assurer une continuité millénaire, tout en s'adaptant à l'évolution des temps.

La peur - oui, la peur encore - d'envisager un changement de régime qui efface les deux siècles écoulés depuis la révolution, et qui surtout s'opère dans le sang, comme la révolution.

Non, vraiment non, n'ayons pas cette peur là. Nous vivons au XXIè siècle, pas au XVIIIè. Nous pouvons changer les institutions démocratiquement et pacifiquement.

Sur un plan d'agressivité, pourquoi le passage de la Vè à la VIè république serait-il moins dangereux que le passage à une monarchie équitable ? Un seul, UN SEUL, de nos concitoyens, aurait-il une raison réelle de libérer ses instincts meurtriers envers d'autres Français par haine de la monarchie ? Il faudrait qu'il soit bien vieux pour avoir vécu les atrocités de la révolution.

Quant au "flou" du programme, n'oublions pas que nous, monarchistes, ne mettons pas en avant le combat gauche-droite, qui divise institutionnellement les Français. Il y a en France des hommes politiques intelligents, avec des idées qu'il faut exploiter, qu'elles viennent de droite ou de gauche. Nous disons sans faillir celles que nous retenons et celles que nous rejetons.

Mais précisément, en tant que royalistes, nous sommes des Français libres. Chacun de nous est libre d'exprimer son opinion. Si, à titre individuel, nos idées sont plutôt à droite, ou à gauche, c'est notre droit. Vous qui me lisez, que vous soyez de gauche ou de droite, si vous croyez à la monarchie, vous pouvez nous rejoindre.

En revanche, puisque nous voulons placer sur le trône un roi qui gouverne, comment voulez vous, alors que nous ne savons même pas quand il règnera ni qui il sera, que nous lui imposions nos idées, un carcan estampillé "années 2000-2010" qui sera peut-être totalement obsolète lorsque enfin nous changerons les institutions ?

Vous savez, participer aujourd'hui au combat de l'Alliance Royale, c'est être vraiment désinterressé. Pas un de nous ne peut raisonnablement espérer la moindre récompense, le moindre bénéfice, en dehors de l'espoir de redonner un père à notre pays.

Pour celui qui un jour sera le roi, ce n'est pas non plus un cadeau. Le roi n'hérite pas de la "situation catastrophique" laissée par son prédecesseur, qui permet au président de n'être pas totalement responsable de son propre échec. Il reçoit le royaume de son père, gouverne longtemps - si Dieu veut - et transmet à son fils. La responsabilité est lourde, et elle l'accompagne du berceau jusqu'au tombeau.

Pour moi, si je devais avoir peur, ce serait plutôt de confier les intérêts de mon pays, qui est celui de mes enfants, à des gens dont la responsabilité n'est que de courte durée.

http://allianceroyale.tv.over-blog.com/
Les royalistes sur M6
(NDLR : ce reportage montre également un groupe de royalistes qui "commémorent" le 21 janvier et l'assassinat du roi. Cet évènement est à rapprocher des républicains membres des confréries de la tête de veau qui "célèbrent" ce même assassinat. J'insiste bien sur le fait que l'Alliance Royale se place sous le signe de la politique moderne, de la recherche des meilleures institutions pour notre pays et que son objectif se situe dans l'avenir, même si elle a conscience que l'Histoire de notre pays ne se limite pas aux deux derniers siècles)

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Nos Positions
commenter cet article

commentaires