Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 09:30
L'abondance de nouvelles sur la guerre en Géorgie diminue ce matin.

Sarkozy est allé porter le point de vue de l'Europe à Moscou, où on lui a confirmé le cessez le feu, pour mieux poursuivre la progression sur le terrain.
Les Etats Unis "durcissent le ton", nous dit-on. Feront-ils quelque chose, ou rien ?
Dans les deux cas, c'est à l'Europe de parler le plus fort, c'est elle qui est appelée à défendre un pays qui avait souhaité se rallier à la communauté européenne.

Pas question bien sûr d'envoyer des troupes avec des intentions belliqueuses, mais à la demande de la Géorgie, envoyons des casques bleus. Les Russes seront bloqués.

Cependant, le problème des régions séparatistes (Ossétie, Abkhazie) va continuer à se poser. En effet, ce n'est pas là qu'un problème diplomatique : les populations de ces régions veulent se rapprocher de la Russie. Visiblement, la république géorgienne ne les convainc pas.

Une monarchie y parviendrait-elle ? Il faut étudier cette possibilité.

Si ce n'est pas le cas, comment (et pourquoi) empêcher l'indépendance de ces régions ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Nos Positions
commenter cet article

commentaires

Christophe 16/08/2008 11:39

Charvet, je ne suis pas sûr de bien comprendre votre intervention. Mis à part le très élégant coup de griffe à propos de "la formation internationale de l'Alliance", je lis que, les intérêts de la France d'un point de vue de l'approvisionnement pétrolier ou gazier devraient nous faire approuver l'intervention militaire russe, la Géorgie ne représentant rien, sa population étant donc vouée à l'anéantissement...Quant au problème de l'Ossétie, il remonte à une décision de Staline, qui a trouvé normal de tracer un trait horizontal au milieu de cette province, rattachant l'Ossétie du Nord à la Russie et l'Ossétie du Sud (pauvre) à la Géorgie. La fin de mon article montre bien ce souci : une verrue à l'intérieur de la Géorgie, dont la population souhaite être rattachée à sa partie nord...Mon avis (qui n'engage que moi) est que l'Europe doit se faire entendre, et non les Etats Unis, en envoyant une force de paix pour éviter l'invasion, les pillages, les viols, les morts... Ensuite, place à la politique et à la diplomatie. Et si, dans cette Géorgie qui "ne représente rien", il s'avérait que la monarchie puisse aider à la paix, pourquoi ne pas le souhaiter ?Enfin, la France comme "voix des faibles", je veux bien, mais pour cela il faut être fort. Aujourd'hui, la France est présidente de l'Europe, c'est donc pour elle une occasion de se faire entendre. Ce qui ne change rien à l'indépendance que nous souhaitons conserver à notre pays.

Charvet 15/08/2008 22:21

Je suis choqué que vous puissiez vous interroger sur la "voix de l'Europe", de l'intervention des casques bleus et sur l'avis des USA. La première question est l'intéret de la France, et à priori, elle est plus proche des intérets russe (ne serrais ce que par les contrats sur le gaz et le pétrole), que de la Georgie qui ne représente rien. De plus la Russie na fait qu'à répondre à l'agression de la Georgie contre l'Ossetie...de manière certe disproportionnée, mais à part chez les bisounours, il est uthopique de croire qu'un pays puissant sur le pied du quel on marche se contentera de demander poliment des excuses.Le souhait de voir la généralisation d'une "justice internationale" est dangereuse pour la souveraineté et l'indépendance nationale. C'est l'instauration d'une large dictature du plus fort au niveau international, voir mondial, en total contradiction avec ce qu'à toujours été la France jusqu'à aujourd'hui, la "voix des faibles", la "troisième voie", celle qui parle de manière indépendante ni américain, ni soviétique, ni yes, ni ya.....Il est triste de voir à quel point il y a un vide au niveau de la formation internationale à l'AR, ne serrait ce que sur les traditions géopolitiques française.