Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 08:44


J'ai une suggestion à faire aux Eurocrates qui veulent, à terme, voir disparaitre nos pays, nos royaumes, au profit de régions qui appartiendraient à un vaste ensemble européen :
- si la Belgique choisissait la sécession entre Flamands et Wallons, à quoi bon déclarer l'indépendance de la Flandre ou celle de la Wallonie, à quoi bon les rattacher au contraire aux Pays-Bas ou à la France puisqu'à terme ces pays n'existeront plus;
- déclarons Bruxelles capitale de l'Europe. Il ne s'agit plus ici de construire une union européenne par un traité, mais d'annoncer l'existence d'un empire fédéral, dont Bruxelles serait le premier maillon, et auquel les nations, à tour de rôle, choisiraient par les moyens démocratiques que l'on connaît (c'est à dire surtout sans demander l'avis des peuples) d'appartenir.

C'est presque aussi simple que cela. Que l'on ne me fasse pas croire que ces "messieurs" n'en rêvent pas.
Ils oublient cependant que pour réaliser l'union de peuples aussi différents que les nôtres, il faut un monarque. Charlemagne l'a fait, Charles Quint a essayé, Napoléon aussi, mais les nations (ou les peuples, avant les nations) ont rapidement retrouvé le chemin de leurs différences.

Aux élections européennes de 2009, faisons nous entendre, mobilisons nous, si nous voulons éviter de laisser une trop grande liberté aux projets fous des Eurocrates.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Nos Positions
commenter cet article

commentaires