Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 10:09

Décidément, l'exemple de la France en ces temps que nous vivons ne nous fait pas gonfler les pectoraux de fierté !

 

Scandale sur scandale, lois honnies par l'opinion internationale, relations tendues avec nos plus proches alliés et maintenant, au gouvernement, ambiance de fin d'année scolaire...

 

Annoncé depuis des mois, un certain remaniement ministériel se prépare, qui d'annoncé et démenti qu'il était est désormais devenu certain !

 

Ce remaniement n'ayant sûrement pas pour critère la compétence de telle ou tel ministre (comment douter de leur compétence, puisqu'ils ont un jour été choisis, voyons !), il dépend donc évidemment de l'humeur du président, dont on sait combien elle est affective.

 

Et chacun des futurs "ex" ou des futurs "futurs" et des "ah! si on voulait bien me solliciter", d'échanger des petites phrases, glisser quelques peaux de banane, nouer quelques contacts, sonder quelques initiés, dans l'espoir de faire encore ou de faire enfin partie du "prochain".

 

Choisis par le président, ont-ils cependant pour lui la révérence qui semblerait s'imposer envers le chef de l'Etat ? Certes non, et pour une raison simple : il est l'un d'eux ! Et, allant plus loin que le futur remaniement ministériel, nombre de personnages sont déja en train  de calculer comment ils vont pouvoir un jour lui succéder.

 

Car, comme la fonction ministérielle, la fonction présidentielle est une fonction jetable.

 

Ne voit-on pas combien notre pays aurait à y gagner en disposant à sa tête d'un roi ? Dans ce cas, les "ministrables" seraient des élus du peuple, chacun d'eux faisant leurs preuves à l'échelon correspondant à celui de leurs électeurs, et le roi pourrait choisir parmi eux les plus compétents, les plus fidèles (laquelle fidélité cesserait d'être girouette, en même temps que le "poste" de chef de l'Etat cesserait d'être un CDD).


Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Actualités
commenter cet article

commentaires