Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:31

22/12/2010 Le Figaro : Gbagbo propose un comité d'évaluation en Côte d'Ivoire

http://www.lefigaro.fr/international/2010/12/21/01003-20101221ARTFIG00552-gbagbo-propose-un-comite-d-evaluation-en-cote-d-ivoire.php

 

 

En Côte d’Ivoire, nous dit la presse occidentale, il y a deux élus pour le poste de président de la république : Laurent Gbagbo, président en exercice, et Alassane Ouattara, ancien directeur adjoint du Fonds Monétaire International (FMI), qui prétend être le nouvel élu.

Or il faut savoir que l’ONU a imposé la mise en place d’une « commission électorale indépendante » pour superviser le déroulement des élections mais que celle-ci est composée aux trois quarts d’adversaires de Gbagbo. Comme par hasard, cette commission a avancé des chiffres selon lesquels Ouattara aurait gagné les élections. La réalité est que le camp mondialiste, c’est-à-dire le camp des banques et des multinationales, veut éliminer Gbagbo car celui-ci mène une politique d’indépendance nationale, ce qui n’est pas acceptable par des gens qui veulent instaurer un gouvernement mondial.

Ouattara, au contraire, est l'homme des lobbies, dont l'objectif est de faire rentrer l'Afrique dans le moule du FMI, alimenté par la finance mondiale. C'est pourquoi la même finance internationale a menacé de couper les vivres à la Côte d'Ivoire lorsque Ouattara ne put se présenter aux élections présidentielles en raison du concept d'ivoirité. (Le mot est employé d'abord par le président Henri Konan Bédié en 1993. Il en fait un usage plutôt libéral, en faisant un projet d'identité culturelle commune pour les 60 ethnies composant la Côte d'Ivoire, les nationaux ivoiriens comme les étrangers (qui représentent en 1998 le quart de la population).

Mais, repris par ses adversaires politiques, ce concept est bientôt imprégné d'idées nationalistes et xénophobes. Des campagnes de presse ont ainsi imposé ce concept, qui conduit notamment à l'élimination du candidat du nord de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara.)

Toutes les déclarations qui prétendent que Gbagbo ne veut pas respecter le résultat du scrutin sont donc des mensonges. Nicolas Sarkozy, qui vient de faire une déclaration demandant à Gbagbo de partir, démontre une fois de plus qu’il est le valet du camp mondialiste. C’est en fait une ingérence flagrante dans les affaires intérieures d’un pays et Gbagbo a raison de demander le départ des troupes de l’ONU.

Gbagbo a gagné les élections, et il le sait : pensez-vous, dans le cas contraire, qu'il accepterait de s'en remettre à une commission internationale ?

*

En quoi sommes-nous concernés ? Tout simplement parce que le camp mondialiste a un pouvoir tentaculaire. Il contrôle la Communauté Européenne en faisant adopter par personnes interposées le traité de Lisbonne qui prive les Etats de leur souveraineté, ce qui va dans le sens de la politique mondialiste ; il mène la guerre en Afghanistan avec l’objectif de contrôler le Moyen-Orient et il cherche à asseoir son pouvoir sur le continent africain.

Dans sa plate-forme politique, l’Alliance royale se prononce en faveur d’une Europe des patries, chaque Etat européen retrouvant la souveraineté qu’il a perdue. Toute action dans le monde qui tend à faire reculer le pouvoir mondialiste va donc dans le même sens. C’est pourquoi nous soutenons la position de Gbagbo qui exige le départ des troupes de l’ONU.

Le camp mondialiste s’appuie sur les institutions financières pour imposer sa domination sur le monde.

Nous considérons que seul un roi peut représenter un pouvoir indépendant des puissances financières et c’est pourquoi nous voulons le retour de la royauté en France.

Georges Tartaret et Christophe Paillard

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Karim 22/12/2010 23:25


Bravo. Analyse très pertinente. Enfin un autre éclairage, probablement le bon d'ailleurs