Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 08:56

Décembre 2010

 

L'UMP, parti au pouvoir, envisage les perspectives de l'élection présidentielle de 2012.

 

Le PS se rassemble, dit-on, ce qui pourrait reconstituer en face du grand parti de Droite une force menaçante. Il est vrai que se déclarer uni aujourd'hui n'empêchera pas les déchirements récurrents au PS dans les 18 mois à venir.

 

Au FN, Marine Le Pen tient l'audimat. En campagne pour la présidence du parti, elle gomme cette étape pour n'évoquer que la présidence de la république et, forte d'opinions favorables répand la menace d'un 21 avril à l'envers. Voire d'un 6 mai à l'envers..., insiste-t-elle.

 

On est habitué à Gauche au pluralisme de candidatures (communistes, verts, NPA...) qui affaiblissent le candidat PS au premier tour.

 

A Droite se présente bien M. Dupont-Aignan, au score aimable, mais deux partis puissamment représentés comme le MoDem et le FN feront beaucoup pour l'affaiblissement des voix de l'UMP.

 

Souvenez-vous 2002 : le PS et l'UMP unis au deuxième tour pour sauver le candidat Chirac ! La menace se réédite 10 ans plus tard.

 

Le salut pourrait bien venir... d'un candidat royaliste. Sans prétendre qu'une telle candidature pourrait emporter la présidence dès la première fois, il est prévisible que la force contenue dans une candidature appelant à réformer les institutions rallierait un grand nombre d'électeurs qui émettent habituellement un vote sanction.

 

Il faut pour cela qu'un tel candidat puisse passer le 1er tour : celui des 500 signatures. Mesdames et Messieurs les élus, à vos parrainages...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Elections
commenter cet article

commentaires