Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 15:00

Emprunté à la "lettre du Bottin Mondain", avec mes remerciements :

 


Chers amis,

La Der des der... 
Pour eux, ça n'était qu'une formalité...
Quelques semaines tout au plus...
Mais en décembre 1914 ces semaines sont devenues des mois...

Le temps n'est pas particulièrement clément cette année-là sur le front. En Flandre ou à Armentières, la pluie inonde les tranchées, obligeant conscrits, volontaires ou réservistes à écoper l'eau avec leurs gamelles. La terre transformée en boue colle aux bottes, l'humidité transperce les uniformes, les cadavres cohabitent avec les soldats... Anglais, Français, Belges, Allemands, tous sont logés à la même enseigne, dans un bourbier suintant et glacial ! 

L'hécatombe des derniers jours n'est pas pour donner aux "poilus" ou aux "boches" le meilleur moral... Chacun dans son trou toise l'ennemi en face, à quelques mètres seulement dans le no man's land... On s'envoie des insultes, on se hait.

La neige est tombée ce matin et a fait durcir la boue, tant mieux !
Maigre consolation en ce soir du 24 décembre 1914, faute de pouvoir célébrer Noël avec une femme, une fiancée, une mère ou une soeur, les soldats déballent les colis envoyés par leurs familles et découvrent lettres, chocolats, cigarettes, café ou thé... 
Eugène, Friedrich, William et Edmond ne peuvent ouvrir le leur, ils sont tombés hier, fauchés par un tir d'obus ou une balle de fusil, dans un paysage déjà quasi lunaire...

"J'ai entendu les cloches de Noël. 
J'ai écouté les vieux chants familiers.
Et leurs mots puissants et doux rappellent :
Paix sur Terre aux hommes de bonne volonté !" 

La Trêve de Noël ou comment ces vers de Henry Wadsworth Longfellow (1807-1882) se sont-ils incarnés le soir du premier Noël de la Grande Guerre ?

Côté allemand, des petits sapins illuminés s'alignent sur le parapet de la tranchée, un cantique timide monte vers le ciel "Stille nacht, Heilige nacht..." 

Ruse ? Rien ne semble le prouver, le justifier.
Quoi alors ? Les journaux auraient-ils mentis ?
Seraient-ce des hommes en face ? Nos ennemis auraient-ils une âme ?

Applaudissons et répondons-leur : "The first Nowell the angel did say..." 
Applaudissements et réplique d'un ton plus appuyé : "O Tannenbaum, O Tannenbaum..." 
A nous : "O venez, vous tous croyants..." 
Et tous en choeur en latin : "Adestes fideles..." 

Et alors l'improbable se produit... Après un "We don't shoot, you don't shoot",chaque camp sort de sa tranchée... Autour d'un feu de camp improvisé, gris, kakis et bleus se serrent la main, partagent cigarettes et chocolats, montrent des photos de leurs familles, échangent leurs adresses promettant de se revoir une fois cette grande boucherie terminée... La nuit avançant les frères de tranchées retournent dans leurs abris respectifs, avec le serment d'une partie de football le lendemain, non sans avoir ramassé les corps des victimes pour leur donner une sépulture décente.

"Alors que je me dirigeais vers nos tranchées, un vieil allemand m'a dit en me serrant le bras : "Mon Dieu, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir la paix et rentrer chez nous ?" Je lui ai répondu gentiment : "Il faut poser la question à votre Empereur". Il m'a regardé et après avoir réfléchi, m'a répondu : "Peut-être bien mon ami, mais nous devons aussi nous poser la question dans nos coeurs."
Lettre d'un soldat anglais à sa soeur.

La trêve de Noël de 1914 sur la ligne de front a longtemps été censurée. Les Hauts commandements des deux côtés avaient fait relever leurs troupes, les sanctions envers les pacifistes furent sévères et certains officiers ayant participé à la Christmas Truce sont même passés aux armes. 
Pourtant cet événement édifiant révèle combien la communion entre des hommes qui partagent la même Espérance peut être puissante, balayant l'horreur et la haine, et nous conduit à vous souhaiter un Frohe Weihnachten, Merry Christmas, Nedeleg Laouen, Bon Nadal, Gojan Kristnaskon, Boldog Karacsonyt, Buon Natale, Merri Kurisumasu, Felix dies Nativitatis, Wesolych Swiat, Bon Nové, Joyeux Noël...

Albane de Maigret

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Conférence
commenter cet article

commentaires