Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 09:49

J'étais ces derniers jours absent pour raison professionnelle lors de l'intervention devant un auditoire royaliste d'une personnalité politique, laquelle intervention n'était au demeurant pas annoncée.

 

Surpris, j'ai donc le lendemain pris connaissance de cette intervention, écouté avec intérêt les réactions des spectateurs et, au fil de la journée, j'ai pu rassembler ces différentes réactions, les impressions qu'elles véhiculaient, avec mon propre sentiment de ce que devrait être la politique et, malheureusement trop souvent, de ce que sont ses travers.

 

Ainsi cette personnalité, a tenu l'une des plus hautes fonctions d'un parti républicain, l'a quitté après y avoir acquis une très forte expérience, dont il a voulu faire profiter ses auditeurs.

 

Souvenez-vous, il y a peu, Georges Frêche, avec sa faconde toute méditerranéenne : le discours est entraînant, plein d'humour, riche d'expérience. La technique de communication est éprouvée, ménageant des périodes intenses, des périodes drôles, des périodes pour reprendre son souffle. Parfois, lorsque cela va trop loin, se glisse une blague raciste... ce n'est pas grave, c'est de l'humour... on peut rire de tout, même des pires catastrophes, on peut tout dire avec l'humour...

 

Cette fois, ce n'est pas Georges Frêche qui a pris la parole, mais j'ai perçu dans les compte-rendus de mes amis les mêmes sursauts, les mêmes refus. C'est bien un républicain qui s'est adressé à eux, en utilisant ces techniques qui vous rendent complices, par négligence.

 

Oui, on peut rire de tout, encore faut-il le faire avec humour. Car oui, on peut provoquer le rire sans humour, à la manière d'un réflexe et non, on ne peut pas tout dire sous prétexte d'humour. Par exemple, on ne peut, sous prétexte d'humour, stigmatiser telle catégorie de population : que cela fasse ou non fonctionner les zygomatiques, cela reste du racisme.

 

Je suis heureux de la réaction de l'auditoire à cette intervention. Elle donne toute sa mesure à la différence entre le discours républicain, où tous les moyens sont bons pour gagner, et le discours royaliste, où l'on ne saurait gagner en vendant son âme.

 

Monsieur, je ne vous connais pas. Vous êtes républicain, et convaincu. Je ne crois pas que vous souhaitiez rejoindre nos rangs. Si vous y avez pensé, vous devez savoir le rejet que votre discours a provoqué, et ansi vous rendre compte que, à moins de renier avec force votre ancien engagement, vous ne seriez certainement pas heureux parmi nous.

 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Conférence
commenter cet article

commentaires

Christophe 02/09/2010 19:53



Merci, Serge.


Je n'ai jamais rencontré le personnage, ni jamais vu en vidéo. Mais il m'a été si bien décrit dimanche que j'ai tout de suite pensé à la comparaison avec Frêche.


Et puis ce matin j'ai trouvé sur Youtube une vidéo de lui dans laquelle, dans les premières minutes, il est sans cesse fait référence à Frêche... comme quoi l'analyse était bonne. Il est vrai que
cette vidéo concerne les dernières "Européennes" pour lesquels il était "tête de liste", mais tout de même.


 



AVICE Serge 31/08/2010 19:56



Bonjour, Christophe. Vous n'étiez pas là lors du discours de l'intervenant invité (vous ne le nommez pas, donc je m'abstiendrai), vous n'étiez pas là, donc, et pourtant vous avez senti le
républicain dans les réactions qu'il a suscitées. Réactions justifiées : lorsque l'on a fait une longue carrière politique, en développant inlassablement les mêmes thèmes, on en est
forcément tout imprégné, des tics politiques se sont installés, une vision de l'Homme s'est définitivement ancrée en soi. Une...«amie» commune (?) m'a fait remarqué qu'elle-même, que vous
Christophe, et que beaucoup de participants à l'Ud'É, avez été républicains avant qu'une réflexion profonde ne vous amène aux idées royalistes.[Pour ce qui me concerne, j'ai eu la chance
d'être royaliste depuis l'âge de raison]. Notre invité aurait-il trouvé son Chemin de Damas, la soixantaine passée ? J'en doute, mais pourquoi pas... Certes l'homme peut nous faire bénéficier
d'une expérience solide et pourquoi pas nous faire brûler des étapes, éviter des écueils.  Mais a-t-on besoin de la rouerie républicaine ? Je crois que l'Alliance Royale doit
garder une certaine naïveté, une certaine innocence qui lui sied mieux que le cynisme de nos adversdaires. Et faire ses conquêtes elle-même. En comptant aussi un peu sur la Providence.
Même si nous avons peu de temps devant nous pour tirer la France du mauvais pas où l'a conduite plus de deux ans années de fréquentation de la ...«gueuse». Amitiés Royalistes. Serge.