Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 14:56

 

Au début du XVIIè siècle, alors que les îles des Antilles avaient été découvertes 150 ans auparavant, les Européens ne les avaient pas encore occupées.

 

Certains "entrepreneurs" avaient certes entamé des échanges avec les populations "Caraïbes", en venant planter du pétum (tabac), puis revenant l'année suivante chercher la récolte pour la rapporter en Europe.

 

En 1610, année de l'assassinat du bon roi Henri IV, naît à Saint Mars la Réorthe - seigneurie de Mallion (Vendée), Jean Jahan, qui deviendra l'ancêtre de la très nombreuse famille de Jaham, implantée aux Antilles depuis la première heure, comme nous allons le voir.

 

Jean Jahan, ou Jaham de Vertpré, embarque en effet au Havre en 1635 sur le navire le "Don de Dieu florissant", comme alloué pour 3 ans à la Compagnie de Saint Christophe, première petite île des Antilles alors "habitée".

 

Au bout de quelques mois, il est requis par la Compagnie pour se transporter sur l'île de la Martinique pour l' "habiter" à son tour, c'est à dire "habituer" le sol (le cultiver) et produire des richesses (le pétum), constituer des défenses, prendre les armes pour se défendre.

 

Sa vie de risque, de courage et d'aventure, permettra l'implantation des "habitants" (nom antérieur à celui de "colons") aux Antilles, particulièrement la Martinique et Grenade. Il fut récompensé par l'obtention de deux riches domaines à la Martinique.

 

Marié deux fois, il a aujourd'hui une nombreuse descendance, ses fils ont été anoblis.

 

Ce sont sur les traces de Jean Jaham que ses descendants se sont retrouvés ce week-end, qui venant de Martinique, qui venant de différentes régions de métropole : Bretagne, Île de France, Bordeaux..., jusqu'à une famille américaine de Washington.

 

Une exposition sur la famille de Jaham est visible actuellement et pour 15 jours au musée de BRHAM, à Mauléon.


Exposition Jaham-Mauléon

 

***


Mais au delà du pèlerinage sur les traces de Jean, c'est le coeur de la Vendée militaire que nous avons traversé.

Au musée du BRHAM est exposée une maquette représentant la bataille du 5 juillet 1793 à Châtillon-sur-Sèvre qui était alors capitale de la Vendée Militaire, mais aussi des drapeaux des soldats vendéens :

Drapeau-GV1.JPG

Drapeau-GV2.JPG

 

A Saint Aubin, où fut dite la messe du dimanche à l'intention des descendants de Jaham et de ceux qui les ont précédé, est visible la plaque commémorant l'inhumation du Général de La Rochejaquelein :

La-Rochejaquelein.JPG

 

Fort heureusement, nous avons bénéficié d'un brillant exposé sur les guerres de Vendée, les victoires remportées sur les troupes révolutionnaires (Cholet, Angers), un premier coup d'arrêt à Nantes, puis les difficultés croissantes, les déplacements d'hommes armés et de leurs familles poursuivis par les Bleus, la fin de l'armée catholique et royale.

 

Et puis, bien sûr, le génocide vendéen accompli par les Colonnes infernales, brûlant tout, tuant tout, sur ordre du Comité de Salut Public (sic).

 

Voici donc un week-end chargé en émotion, qui doit nous rappeler d'où nous venons et quelles sont les pages d'Histoire de gloire, d'espoir et de courage, d'horreurs, de fidélité, de trahison, telle qu'elle n'est pas racontée dans les livres scolaires.

 

Cette Histoire est celle de la famille de Jaham, entre Vendée et Antilles, elle est notre Histoire à tous, Français unis par nos rois, massacrés par les révolutionnaires et, si nous n'y prenons pas garde, un jour dissous dans un mondialisme dépourvu d'humanité.

*

A l'issue de cet article, je tiens à publier ici la réaction inquiète du président de l'association "Descendants de Jaham" qui nous a réunis :

"Le texte résume notre week-end, mais je tiens à vous rappeler que notre association "Descendants Jaham" est là pour "rassembler fraternellement" tous les descendants directs de notre ancêtre ainsi que leurs conjoints quelqu'ils soient et quelque soit leur opinion.
 
Je m'élève donc fermement contre toute "récupération politique" de nos actions.
 
Je vous demande de conserver l'image et l'esprit du signe de paix que nous avons échangé lors de la célébration de la messe par le Père Loïc HUYGHUES DESPOINTES, ainsi que la chaude amitié qui nous a réunie."

 

et à préciser ce qui suit :

J'ai pour ma part, assisté fort heureusement à cette réunion, au cours de laquelle j'ai appris beaucoup sur cet ancêtre de mon épouse et de mes enfants, qui s'est arraché au sol de France pour aller découvrir l'inconnu, et y faire souche.

Bien entendu, le sujet n'étant pas ce jour-là à la politique, je n'ai à aucun moment abordé le sujet.

Cependant, il se trouve que je suis délégué de l'Alliance royale pour le Poitou, et que par conséquent la Vendée est incluse dans mon périmètre d'influence. Visiter ainsi ce pays ravagé par les troupes révolutionnaires ne pouvait me laisser indifférent.

Le rassemblement, d'une part, et l'évocation de l'histoire des guerres de Vendée, d'autre part, n'étant pas liés, cet article sépare clairement les deux parties.

* 

Enfin, je citerai ici une récente déclaration (dans un tout autre contexte, un autre lieu, mais le même jour, celui de la fête de Sainte Jeanne d'Arc) du porte parole de l'ALLIANCE ROYALE Patrick de VILLENOISY, apportant cette note paisible propre à L'ALLIANCE ROYALE, qui cita la parole de Jésus Christ en rappelant lors d'une intervention calme, éloignée de tout ton passionnel mais pleine de sage raison q' "Un royaume divisé contre lui-même est appelé à disparaître" ce qui est bien le propre de la république qui divise continuellement le peuple, rappelant que le seul régime politique qui rassemble vraiment est la royauté car le Roi rassemble et ne divise pas.

Lecteur, sois assuré que l'esprit de paix règne pleinement dans le coeur des militants d'un parti consacré au Sacré Coeur de Jésus.



Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Conférence
commenter cet article

commentaires