Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 18:20

L’Alliance Royale vous invite à son « premier banquet des amis de l’Alliance Royale » le dimanche 6 juin 2010 à midi à Paris.

Ce banquet sera présidé par Pierre BERNARD – député maire honoraire et président de l’Alliance Royale.

Pour ce premier banquet, nos deux invités d’honneur sont Frédéric WINKLER – pdt du GAR et Frédéric ZARMA – s.gen de SYLM et administrateur de la CMI.

Réservez dès maintenant votre place en contactant notre secrétariat général :

Pour valider une inscription, il  suffit de communiquer  à l’adresse secgen@allianceroyale.fr  ou bien par téléphone au  02.47.59.67.48 votre nom, prénom et n° de téléphone. Le paiement (20 € par personne pour une entrée – un plat – un dessert et un ¼ vin ou 1 boisson) se fera sur place par notre secrétariat. Le secrétariat général confirmera votre inscription par l’envoi d’un courriel ou par téléphone.

Venez nombreux, en famille et qu’on se le dise.

Amitiés Royalistes

Repost 0
Published by Christophe - dans Communiqués
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 17:11

Cette histoire (vraie) n'a rien à voir avec le sujet royaliste de ce blogue.

 

Paul (habitant l'île de France), fait une offre à Martin (rétais) pour l'acquisition d'un terrain sur l'île de Ré de 700 m2.

 

Le POS est de 400m2 minimum pour construire, Paul pense donc y construire sa résidence secondaire.

 

Martin, dont le terrain est en vente depuis plus d'un an, accepte l'offre.

 

Paul apprend quelques jours après par le notaire de Martin que celui-ci a changé d'avis et vend son terrain à Pierre (rétais, adjoint au maire).

 

Malgré la promesse signée, Paul renonce à exercer un recours.

 

Pierre construit bientôt sa maison sur une partie du terrain.

 

Ceci étant fait, il obtient un permis de construire pour une autre construction, sur une superficie de 400 m2.

 

On apprend donc par cet exemple que 400m2 X 2 = 700m2.

 

L'ennui, c'est quand arrive la tempête Xynthia... la maison de Pierre est noyée sous 1m80 de hauteur d'eau !

 

Pierre veut démolir. Maison et terrain, même avec le souvenir de 2 permis de construire, n'ont plus qu'une valeur nulle...

 

Martin ne peut qu'être content d'avoir vendu AVANT, et Paul soulagé d'avoir manqué l'affaire.

Repost 0
Published by Christophe - dans Politique locale
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 09:13

Un grand bravo (!) pour les cheminots, qui durcissent leur mouvement de grève pendant que le nuage de cendres cloue les avions européens au sol...

 

Juste au cas où la crise économique aurait été pure imagination, c'est vraiment très responsable d'en rajouter une couche.

 

Enfin, il ne nous reste plus qu'à remettre en service les diligences et la marine à voile...


Repost 0
Published by Christophe - dans Humeur
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 14:46

L'échange de commentaires sur ce blogue avec un pseudo (en effet, s'il est plus naturel d'échanger avec avec une véritable personne, il arrive fréquemment sur le Net de n'avoir en face de soi que du virtuel) m'a prouvé que l'on trouve réellement de tout sur Internet, et qu'il convient de s'en défier.

 

Ainsi, étant royaliste au XXIè siècle, ce qui vous en conviendrez n'est pas une conviction venue sans raison (un républicain est républicain parce-que la France est une république; un royaliste est royaliste parce-qu'il a conscience que la république a des limites que la monarchie dépasse), j'ai reçu des commentaires émanant d'un soi-disant royaliste, respectueux du principe monarchique pluri-séculaire français.

 

D'agréable au début, bien que piquant (il s'agit d'appâter le poisson), le ton devient vite mordant, les échanges se font plus vifs, l'agressivité sous-jacente, la naturelle courtoisie absente. Au point que l'on s'aperçoit que le front adverse (il faut bien l'appeler ainsi) plie mais ne rompt pas, cède sur une partie de son discours pour mieux contre-attaquer sur une autre, avec des formules toutes faites et creuses qui réapparaissent avec régularité.

 

C'est comparable à la tempête Xynthia : une fois la digue rompue, rien n'arrête le flot, à moins de prendre la décision d'effacer les commentaires, ce que je trouve regrettable sur un blogue censé les favoriser.

 

Et petit à petit, on voit apparaître ce qui n'est rien d'autre que l'expression d'une idéologie, une pensée qui se décrit proche de vos idées mais dont le seul but est de les combattre, une véritable subversion de l'esprit avec laquelle il faut cesser tout dialogue.

 

J'ai relevé quelques définitions que je vous soumets pour décrire l'idéologie :

 

Une idéologie est un ensemble d'idées, de pensées philosophiques, sociales, politiques, morales, religieuses, propre à un groupe, à une classe sociale ou à une époque. C'est un système d'idées, d'opinions et de croyances qui forme une doctrine pouvant influencer les comportements individuels ou collectifs. 

Une autre façon de définir le terme idéologie est d'y voir une doctrine politique qui propose un système unique et cohérent de représentation et d'explication du monde qui est accepté sans réflexion critique.

"Une idéologie est un complexe d'idées ou de représentations qui passe aux yeux du sujet pour une interprétation du monde ou de sa propre situation, qui lui représente la vérité absolue, mais sous la forme d'une illusion par quoi il se justifie, se dissimule, se dérobe d'une façon ou d'une autre, mais pour son avantage immédiat."
(Karl Jaspers / 1883-1969)

 

Une définition dérivée de l'idéologie est celle d'une doctrine politique qui fournit un principe unique à l'explication du réel. Celle-ci est susceptible d'inspirer rapidement un programme d'action et constitue un ensemble cohérent d'idées imposées et parfois acceptées sans réflexion critique et sans discernement.

D’une part, elle forme un système d’interprétation définitive du monde, elle affiche une prétention omnisciente et « omni-explicative » de celui-ci, qu’il s’agisse des événements passés ou futurs. D’autre part, elle affirme son caractère irrécusable, infalsifiable. Elle n’est jamais prise en défaut et s’émancipe de la réalité. 

 

Voici donc de quelle manière il est possible de déformer toute réflexion humaine, toute action entreprise, considérée comme à détruire dès lors qu'elle ne passe pas par l'idéologie.

 

Pour cette raison, je conseille à mes amis de l'Alliance royale de se détourner consciencieusement de tout dialogue avec ce type d'intervenants, sur tout forum où ils pourraient les rencontrer. Inutile d'alimenter leur moulin.

 

Nos objectifs sont de soumettre notre projet à nos concitoyens en espérant les éclairer. Ceux de l'idéologie sont de faire plier l'opinion sous son jugement, le monde a déjà connu cela, prions que cela ne se reproduise plus.


Repost 0
Published by Christophe - dans Humeur
commenter cet article
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 12:59

La Cour de cassation proteste contre la réforme pénale

Source : Le Figaro.fr

Par Laurence De Charette
15/04/2010

Les hauts magistrats ne voient pas de «réelle nouveauté» dans le projet défendu par Michèle Alliot-Marie.

La réforme pénale a désormais un détracteur de plus, et non des moindres: la Cour de cassation vient de dresser une analyse sévère du projet de texte soumis à la concertation par Michèle Alliot-Marie. À travers deux rapports confidentiels distincts, dont Le Figaro a pris connaissance, les hauts magistrats du parquet général et du siège listent une série de faiblesses, quand ils ne dénoncent pas les principes même du texte.

«Ce projet ne constitue pas une réelle nouveauté par rapport à l'actuel Code de procédure pénale », prévient d'emblée l'avis du parquet général, le plus critique des deux. Les hauts magistrats poursuivent: «(Les) innovations techniques destinées à compenser la suppression du juge d'instruction indépendant (…) ne sont pas sans poser de difficultés, qu'il s'agisse, par exemple, du “devoir de désobéissance” ou de la “partie citoyenne”...»

Les deux groupes de magistrats insistent de concert sur l'un des points les plus controversés, aujourd'hui, par l'ensemble des acteurs: le statut des magistrats du parquet, talon d'Achille de la réforme.

 

Victimes moins protégées

«Les garanties nouvelles qu'il (l'avant-projet de réforme, NDLR) apporte (…), pour intéressantes qu'elles soient, ne sont pas de nature à compenser l'absence de réforme statutaire en matière de nomination, d'avancement et de mutation d'office, réforme indispensable à une meilleure garantie d'impartialité et à une plus grande confiance de la société envers les magistrats qui la représentent», assènent encore les magistrats du parquet.

Le fait de confier plus de pouvoirs à des magistrats sous l'autorité du garde des Sceaux, pose également problème aux yeux des hauts magistrats du siège: «Il ne paraît pas possible de confier à un parquet hiérarchisé, placé sous l'autorité du ministre de la Justice, ne bénéficiant d'aucune garantie statutaire nouvelle, les pouvoirs très étendus envisagés par l'avant-projet de réforme, soulignent-ils à leur tour. (…) Une telle réforme paraît incompatible avec le statut actuel des magistrats du parquet.»

Mais ce n'est pas tout. Dans son avis, pourtant présenté de manière plus technique que polémique, le groupe de travail des magistrats du siège fustige aussi les nouvelles règles de prescription envisagées par le gouvernement en matière d'abus de biens sociaux. «Une telle réforme risque de permettre, notamment aux délinquants financiers les plus organisés, d'échapper à toute poursuite». La Cour de cassation souhaite que les délais de prescription de l'abus de biens sociaux ne s'ouvrent qu'à partir de la découverte des faits, comme c'est le cas aujourd'hui.

Le groupe du parquet, de son côté, estime que les victimes risquent d'être moins bien protégées. Leur place «est en recul», estime-t-il, puisque la constitution de partie civile sera soumise à l'autorisation du procureur de la République. Quant à la garde à vue, autre thème très débattu dans l'ensemble du monde judiciaire, «le projet aurait du être l'occasion de redéfinir (ses) conditions», lancent encore les hauts magistrats. Qui doutent globalement, de la «véritable effectivité» du dispositif envisagé, en l'absence d'étude d'impact sur les moyens humains nécessaires à sa mise en œuvre… Ce matin, l'ensemble des magistrats de la cour doivent se prononcer en assemblée générale sur une synthèse de ces deux rapport. Un document qui sera ensuite remis au garde de Sceaux, mais qui risque de ne pas lui faciliter la lourde tâche de mener à bien la réforme pénale.

Repost 0
Published by Christophe - dans Actualités
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 23:08

Sur l'initiative de Rodolphe, chef du secteur de La Rochelle, plusieurs jeunes se sont réunis pour un apéritif destiné à faire connaître les propositions de l'Alliance.

Autour de Rodolphe et de Christophe, délégué régional, se trouvaient Jean-Philippe, Stéphane, qui ont participé à la campagne des Européennes.

Se sont joints à nous Maxime, Clément, Yann et plusieurs personnes arrivées plus tardivement.

Les thèmes abordés, à savoir la nécessité politique de prendre en compte les réalités de la vie des Français, leurs difficultés, leurs espoirs, ainsi que l'exposé du concept de la Démocratie équitable, a fortement contribué à casser l'image des royalistes inculquée aux Français par l'éducation nationale et la République.

Dès lors, remplacer un président élu pour 5 ans par un roi reprenant le principe héréditaire, un roi régnant donc, à la différence des Monarchies européennes actuelles, n'était plus rédhibitoire et la discussion fut constructive.

 


Repost 0
Published by Christophe - dans Activités
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 23:07


 

A l’invitation de la mairie de Plessis Belleville (60330), l’Alliance Royale sera présente au « 1er Forum du Politique » le samedi 17 avril 2010.

 

L’objectif de ce Forum est de mieux faire connaître les partis politiques ainsi que les femmes et les hommes qui s’y engagent.

 

Avec l’Alliance Royale, différentes formations politiques tiendront un stand et débâteront au cours de tables rondes. Seront présents : PS, UMP, PC, LO, FN, MNR, Debout la République, Génération Ecologie, Alliance Ecologique Indépendante, Nouveau Centre, Front de Gauche.

 

Le stand de l’Alliance Royale sera tenu par : Georges Tartaret, Stéphane Piolenc, Louis Auny et Dominique HAMEL

 

Pour couvrir l’évènement, différents médias nationaux et régionaux seront présents (FR3, Le Parisien, Le Courrier Picard etc…)

 

Une radio départementale animera différents débats. L’Alliance Royale participera aux débats avec

 

Georges TARTARET sur « L’Europe, la mondialisation »

Dominique HAMEL sur « Comment réconcilier le citoyen au politique ? »   

 

Venez visiter le stand de l’Alliance Royale le :

 

Samedi 17 avril 2010 de 10H00 à 17H00

 

Rue de Verdun

Gymnase

60330 LE PLESSIS BELLEVILLE

Repost 0
Published by Christophe - dans Nos Positions
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 13:39

Un récent commentaire sur ce blogue évoque l'existence de deux prétendants au Trône de France.

 

C'est évidemment un de trop, mais peut-être est-ce trop peu ?

 

Certes, comme tout le monde, je vois passer des noms, des prises de position, des discours enthousiastes, des articles documentés...

 

Je suis impressionné du nombre de "prétendants" qui sont nommés, chacun disposant de ses fans. Mais justement, toutes ces belles déclarations émanent exclusivement des fans eux-mêmes.

 

Jamais des éventuels "prétendants" eux-mêmes.

 

Cela fait une sacrée différence : les "prétendants" ne prétendent pas ! Leurs fans le font à leur place.

 

Et cela n'est pas non plus sans poser un réel problème : en monarchie française, la règle est que le roi ne meurt jamais. La France a donc aujourd'hui un roi, nous avons un roi... mais qui est-il ?

 

Le trône n'est pas disponible, mais s'il l'était, qui y prendrait place ? Devrait-on écouter le groupe de fans qui crierait le plus fort ? (Une manière d'élection) et leur champion accéderait-il à leur exigence ?

 

Soyons en sûr, mettez de côté les paillettes et les projecteurs et le métier de roi doit être très-très lourd à porter ! Quel est le Prince à qui vous direz qu'il n'est pas libre de refuser la couronne, qu'il n'est pas libre d'en disposer, alors qu'aucun de ses ancêtres n'en a eu la charge depuis un siècle et demi ?

 

L'Alliance royale tente de ne pas s'aveugler. La Révolution fut un accident grave (mortel) et les temps qui ont suivi ont poursuivi son oeuvre destructrice (combien de guerres, combien de morts ?).

 

La présidence d'un "souverain" élu pour 5 ans montre ses graves défauts. L'Alliance propose le recours à de nouvelles institutions qui rendent son indépendance au roi face aux lobbies et aux groupes de pression, et qui lui permettent de gouverner avec et pour le peuple.

 

Mais si l'institution monarchique est utilement héréditaire, il n'en demeure pas moins qu'il va bien falloir qu'un jour un homme, et un seul, trouve sa place au sommet de l'Etat.

 

Dans ce cas, que feront tous les fans de tous les prétendus "prétendants" ? Ils seront plus utiles à la France dans leur soutien au roi qu'en se gardant en dehors du système. Je sais, pour en avoir longuement débattu dans ces pages, que certains préféreront s'écarter, tant pis, une chaise ne reste jamais vide très longtemps...

 

C'est pourquoi l'Alliance regroupe des sympathisants venus d'horizons divers : nous savons qu'un choix est obligatoire, nous ne savons pas encore comment l'opérer mais il aura lieu. Clovis, ou Hugues Capet on bien été choisis, en leurs temps et si ça s'est fait, on peut le refaire !

 

 

Repost 0
Published by Christophe - dans Nos Positions
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 16:01

Deuxième sur la liste de l'Alliance royale pour l'Ouest aux élections Européennes de 2009, Danièle Duclaud a accepté de se présenter en huitième position sur la liste de M. Bussereau aux Régionales de 2010.

 

L'Alliance royale, qui n'est pas un parti d'opposition à la Droite ou à la Gauche (mais à la République), a choisi de participer à la vie politique de notre pays, à commencer par la présentation de candidats au suffrage de nos concitoyens.

 

L'Alliance n'est inféodée à aucun parti et a vocation à participer à toutes les élections. Cependant, ses moyens actuels ne le permettent pas toujours.

 

Nos candidats, s'ils en émettent le souhait, ont alors la possibilité de se présenter ponctuellement sur la liste d'un parti ou mouvement qui leur paraît le plus proche des intérêts qu'ils défendent, dans le cas présent, il s'agissait d'intérêts régionaux.

 

C'est ainsi qu'en 2010, une candidate officielle de l'Alliance royale en 2009, a participé à une liste UMP aux côtés d'un ministre de la République.

 

C'est une manière de plus de faire connaître aux politiciens qui dirigent aujourd'hui la France, le contenu de notre message et la chance que peut représenter la monarchie à l'issue de la grave crise que nous traversons.

Repost 0
Published by Christophe - dans Elections
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 15:55

(...) You know, at that time, we cannot have a real understanding of a King, you know,

For us we don't know so much what's a kingdom, or a King

You know, we live in a world of fragmentation

Where the majority of the people don't appreciate, or care about so much the person that's running things,

A that time the King was the people, meaning that the people were part of the King,

The King loved the people with his whole heart and he would do anything for them,

He was not just a politician, but he was a warrior, you know,

A general on the front lines,

He would die for his people

He was a singer, a rider, a poet, all these different things,

You know... a real person

 


 

 

 

Repost 0
Published by Christophe - dans Son et vidéo
commenter cet article