Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Abonnement libre au Bulletin

le nouveau bulletin de l'Alliance Royale vient de sortir

  new_bulletin-12.jpg

 

 








Pour vous abonner Catégorie:
abonnez-vous

Recherche

Alliance Hauts-de-Seine

L’Alliance Royale est une formation politique fondée en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus  qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.

  blasong2.jpg"D'azur à la fleur de lys d'or et à la nef antique d'argent, au chef d'argent chargé d'une fasce ondée d'azur", ainsi se décrit le blason des Hauts-de-Seine créé par Georges Weill.


    "Blason Royal du Pays d'Aunis"

19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 22:07
Nicolas est élu depuis moins d'un an et déjà rien ne va plus avec François.

C'est que le premier remet son mandat en jeu dans 4 ans et que le second est mieux situé dans les sondages...

Le roi, lui, ne craint pas la concurrence. Son premier ministre ne brigue pas le poste. Souvenez vous, Louis XIII et Richelieu ? Quand on est un ministre aussi considérable, on travaille pour la France, on travaille pour le roi.

Pour répondre aux nombreuses questions que vous vous posez sur la monarchie en France au XXIème siècle, vous trouverez sur ce blogue un nouveau module intitulé : "Questions sur la monarchie".

Bonne lecture.
Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Question-Réponse
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 08:25
Christine Lagarde annonce que les demandeurs d'emploi, seniors de plus de 57 ans, n'auront bientôt plus la dispense de chercher activement un emploi.

Pour moi qui suis quinquagénaire, à la recherche d'un emploi, c'est une très bonne nouvelle : je viens de prendre un coup de jeune !

Je craignais que l'on ne soit trop âgé à partir de 35 ans, dans notre pays.
Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Actualités
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 16:30
La candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal et Aimé Césaire, le 26 janvier 2007 à Fort-de-France en Martinique 
Eric Feferberg AFP ¦ La candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal et Aimé Césaire, le 26 janvier 2007 à Fort-de-France en Martinique
 
Aimé Césaire, la figure la plus emblématique de la Martinique, est décédé le 17 avril 2008, à l’âge de 94 ans. Depuis l'annonce de sa mort en milieu de journée, les réactions se multiplient. Voici les principales.

Nicolas Sarkozy
Le président a salué en Aimé Césaire un «symbole d'espoir pour tous les peuples opprimés» à travers son combat «pour la reconnaissance de son identité et la richesse de ses racines africaines». «J'apprends avec une très grande tristesse le décès d'Aimé Césaire. J'imagine le chagrin immense de toute la population martiniquaise, antillaise et ultramarine qui perd, aujourd'hui, l'un de ses pères spirituels. Mais, en vérité, c'est toute la nation française qui est en deuil», écrit Nicolas Sarkozy dans un communiqué rendu public par l'Elysée.

François Fillon
Le poète martiniquais disparu «avait, jusqu'à son dernier jour, tourné son regard vers les combats de demain», écrit le Premier ministre dans un communiqué. «Il laissait naître de sa colère des chants puissants et durs. Il mettait ses mots au service de la lutte pour la dignité humaine, en particulier celle des peuples colonisés et humiliés».

Ségolène Royal

L'ex-candidate à la présidentielle a salué en Aimé Césaire un «éclaireur de notre temps» et demandé son entrée au Panthéon. «Un éveilleur de conscience, un éclaireur de notre temps, un démineur d'hypocrisies, un porteur d'espoir pour tous les humiliés, un combattant inlassable de l'humaine dignité.»

Michèle Alliot-Marie
«Député et maire de Fort-de-France pendant près d'un demi-siècle, il fut un acteur incontournable de la vie politique antillaise et un véritable symbole de l'Outre-mer. La voix d'un sage s'éteint, et c'est une part de l'âme antillaise qui disparaît avec lui», a commenté la ministre de l'Intérieur et de l'Outre-mer dans un communiqué.

La rédaction : Aimé Césaire était un grand Français, il a toute sa place au panthéon des grands hommes. Toutefois, il avait la chance d'être Martiniquais. Par conséquent, maintenant qu'il est mort, ne venons pas l'enfermer dans cet édifice parisien et glacé qu'est l'ancienne église Sainte Geneviève. Laissons le dans son île au soleil, parmi les siens. Le Panthéon, quelle horreur !
Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Actualités
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 16:11
 

Plusieurs pays riches proposent de débloquer une aide d’urgence pour permettre aux pays pauvres de faire face à une pénurie alimentaire dramatique.

Voilà où nous mènent des années de politique libérale faisant l’éloge du libre échange. A titre d’exemple, le Sénégal importe 90% de ses besoins alimentaires. Il est clair qu’avec une telle division internationale du travail, les pays pauvres ne seront jamais indépendants.

Selon le principe de subsidiarité que prône l’Alliance royale, il aurait fallu au contraire encourager une politique de développement des pays du Tiers-Monde donnant la priorité à la plus grande autonomie possible en matière alimentaire.

Repost 0
Published by Alliance Royale - dans Nos Positions
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 14:51

Source Le Nouvel Obs

N
icolas Sarkozy a annoncé jeudi avoir appris "avec une grande tristesse" le décès du poète martiniquais Aimé Césaire, qui était hospitalisé depuis le 9 avril à Fort-de-France pour des problèmes cardiaques. Ancien maire de Fort-de-France, chantre de la négritude et figure tutélaire de la politique martiniquaise, Aimé Césaire, qui était âgé de 94 ans, a été député de Martinique pendant près de 50 ans. Le CHU de Fort-de-France a confirmé qu'il s'était éteint tôt jeudi, sans plus de précisions dans l'immédiat.

Homme politique, écrivain, penseur, Aimé Césaire incarnait à lui seul plus d'un demi-siècle de l'histoire de la Martinique. Cette figure type de l'engagement littéraire aura mis ses lettres au service d'un combat de toute une vie pour l'émancipation des Noirs.

Saluant "la mémoire d'un grand poète qui a acquis sa notoriété par la qualité de son écriture", M. Sarkozy ajoute dans un communiqué qu'on "retiendra de lui qu'il est l'initiateur, avec Léopold Senghor, du concept de la Négritude. Ce fut un grand humaniste dans lequel se sont reconnus tous ceux qui ont lutté pour l'émancipation des peuples au XXe siècle".

La nouvelle de la mort d'Aimé Césaire a été annoncée aux députés par le président de séance Jean-Marie Le Guen (PS). Exprimant la "profonde émotion" des députés, il a précisé que l'Assemblée nationale observerait une minute de silence au début d'une prochaine séance et qu'un hommage particulier serait rendu au poète martiniquais, député de 1946 à 1993.

"Césaire était un homme de gauche. Tout au long de ses mandats de maire et de député de Fort-de-France, il a agi aux côtés de ceux qui se battent pour la reconnaissance de leurs droits et de l'égalité sociale", a réagi le patron du PS François Hollande. "François Mitterrand l'avait reconnu comme un des plus grands poètes du XXe siècle, 'mais un poète voué à la gestion des affaires humaines', avait-il ajouté".

L'Alliance Royale s'associe à l'émotion qui entoure la disparition d'Aimé Césaire, homme politique, penseur et poête, à la recherche du Bien commun.

Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Actualités
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 21:52
Le président Nicolas est, paraît-il, furieux !

La zizanie règne entre ministres, secrétaires d'état, députés, UMP...

La discipline fout le camp : il faut remettre de l'ordre.

L'ennui, avec le pouvoir, c'est que lorsque le dérapage devient incontrôlé, il y a place pour l'aléatoire.

Est-ce cela, notre avenir ? Est-ce tout ce que la république peut offrir à la France ?

la presidence
Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Humeur
commenter cet article
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 08:28
Nous assistons à des attaques répétées du gouvernement contre des éléments qui, dans un monde difficile, représentent pour le peuple français des sécurités financières ou sociales ou même physiques.

Tentative de suppression de la carte famille nombreuse : l'Etat oublie qu'il est au service des Français, que les enfants sont les actifs de demain, et qu'ils viennent au monde au sein de leur famille. Aussi longtemps que cette organisation de la société aura droit de cité en France...

Désengagement de la Sécu dans le remboursement des lunettes ou des frais dentaires : je me suis toujours étonné qu'ils soient si faibles... effectivement, puisque l'on n'apprend plus à lire à l'école, à quoi bon rembourser les lunettes !

Dans l'affaire de la prise d'otages du "Ponant" par des pirates Somaliens, j'ai entendu poser la question (pas par un membre du gouvernement, tout de même) de qui allait payer les frais engagés par l'armée pour les opérations de libération des otages et d'arrestation des pirates ! L'armée est un poste de la politique budgétaire, décidée par le représentation nationale, et l'une de ses missions est de veiller à la sécurité des ressortissants Français. N'empêche que la question a été posée.

La Sécu "dérembourse" de plus en plus de médicaments. Inutiles ? Pour ne prendre qu'un exemple : les toniques veineux... ils ont un effet sur la circulation sanguine, donc sur le coeur, et le coeur est la première cause de mortalité des Français.

Les chômeurs vont être "punis" s'ils refusent des postes "raisonnables". L'idée peut sembler séduisante, mais que dire de sa mise en oeuvre ? Imaginons que soit imposé un poste rémunéré à 70% du salaire précédent, à une heure de son domicile. Une heure ? Où ? A Paris ou en province ? En province, cela représent facilement la distance entre deux villes, disons 60 kilomètres, 120 aller-retour, 2600 km/mois soit 200 € de carburant... le RMI n'est pas loin.

Franchement, puisque nous sommes d'accord pour dire que toutes ces mesures coûtent cher, mais que nous y tenons malgré tout ne serait-ce que par justice pour les plus modestes, adoptons les propositions de l'Alliance Royale :

supprimons le recouvrement des charges sociales par les entreprises

Allégeons le coût du travail,
remettons les Français au travail en baissant le coût du travail,
l'Etat et les organismes sociaux auront de ce fait moins d'allocations à verser,
et les Français au travail (et fiers de l'être) pourront grâce au produit de leurs efforts participer à ces dépenses indispensables dans un pays avancé comme le nôtre.
Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Humeur
commenter cet article
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 15:59

 

Belle manœuvre républicaine : sous prétexte de sauver la carte de familles nombreuses qu'il a lui-même menacée, l'Etat l’étend à des familles qui ne sont pas nombreuses du tout. Qu’une politique sociale soit nécessaire, personne n’en doute. Mais ce n’est pas une raison pour noyer jusqu’à la rendre invisible la politique familiale, dont le but est tout autre. L’Alliance Royale constate que la République reste empêtrée dans sa vieille logique individualiste et suicidaire. Mais Marianne rame à contre-courant : la plupart des pays d’Europe ont engagé une vraie politique nataliste. Faut-il rappeler qu’un pays n’a d’avenir qu’à travers ses enfants et les familles qui les éduquent ? BC

 
Dans la rubrique "dessins Castabé" de l'Intranet : la carte familles nombreuses
Repost 0
Published by Bruno Castanier - dans Communiqués
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 18:05

En décidant de supprimer son aide aux tarifs sociaux de la SNCF, l’Etat français Républicain hypothèque encore un peu plus l’avenir. Sous prétexte de faire des économies on détruit l’espérance de la France que sont les enfants.

Il est vrai que depuis longtemps nos politiques ont décidé que le peuplement de notre pays doit se faire par l’émigration mais ils jouent avec le feu et malheureusement ce sont nos autochtones qui vont être « brûlés ».

La famille française doit être défendue à tout prix.

 

Madame Nadine Morano secrétaire d’état à la famille demande à la SNCF en échange de cette mesure de retrait de l’Etat de proposer des produits commerciaux intéressants pour les familles ; j’ai le regret de signaler à Madame Morano que c’est bien à nous tous contribuables de prendre en charge les aides aux familles car les familles nombreuses sont la richesse d’un pays et qu’un couple ordinaire n’a pas les moyens d’éduquer plus de deux enfants sans l’aide de la collectivité et que ce n’est pas aux entreprises de faire cet effort, elles ont bien assez de contraintes à gérer.


 

Les allocations familiales rétrécissent comme peau de chagrin depuis leur création au début de la 2è moitié du 20è siècle, maintenant ce sont les aides indirectes aux familles et à côté de cela la collectivité prend en charge des milliers de familles qui ne sont pas françaises au détriment des autochtones ; s’il y a des économies à faire du point de vue social c’est bien à ce niveau qu’elles doivent être faites.

La collectivité française n’a à régler ni de prestations familiales ni de prestations sociales à des familles étrangères sur son sol ; ceux-ci n’ont à être accueillis qu’avec un contrat de travail et une attestation de leur pays d’origine comme quoi ils sont couverts socialement par celui-ci où qu’ils apportent la preuve qu’ils sont couverts socialement par un contrat d’assurance volontaire.

Si l’Etat prend les mesures nécessaires pour que cela soit mis en place, encourage la natalité française, il n’y aura plus de problème de déficit financier récurrent de nos caisses sociales et dans 20 ans avec une pyramide des âges inversée dans le bon sens, la France pourra retrouver son équilibre.

 

Chantal de Thoury
Déléguée de la Nièvre

Repost 0
Published by Chantal de Thoury - dans Actualités
commenter cet article
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 20:34
Français prétentieux !

J'évoquais moi-même un embargo sur la Chine, plutôt que ce mauvais sort que l'on fait aux Jeux.

Mais après le chahut organisé à Paris lors du passage de la flamme olympique, ce sont les Chinois qui boycottent les produits français !

Dictature communiste, certes... mais la civilisation chinoise n'est pas moins ancienne que la nôtre, ne les prenons pas pour des sous développés.

Les jeux olympiques à Pékin ne sont certainement pas une occasion perdue pour chercher à se comprendre.
Repost 0
Published by Christophe Paillard - dans Actualités
commenter cet article